Signez cette pétition

remplissez le formulaire

* champs obligatoires

petition

déjà 9739 signatures

261 nécessaires pour atteindre 10000

9739 signatures / 10000

JE SIGNE MAINTENANT
En Équateur, des paysannes et paysans défendent une zone humide menacée par un projet de bananeraie.

Protégeons Las Garzas

En Équateur, des paysannes et paysans défendent une zone humide menacée par un projet de bananeraie.

En Équateur, premier pays exportateur de bananes dans le monde, les plantations continuent de s’étendre. Depuis deux ans, un nouveau projet de bananeraie commence à détruire une zone humide, et prive ses habitant·e·s de leurs moyens de subsistance. 

Une réserve de biodiversité en danger

Dans la province de Los Rios, non loin du Pacifique, la zone humide de Las Garzas s'étend sur près de 3 000 hectares. Elle abrite une biodiversité exceptionnelle et fait vivre des centaines de familles d’une agriculture adaptée et résiliente. Malheureusement, elle est aujourd'hui menacée !

En décembre 2021, une entreprise argentine a commencé à drainer un terrain qui lui appartient dans la région, en vue de planter une bananeraie. Mais cette opération a des conséquences désastreuses pour l'ensemble de la zone humide, dont il est impossible de drainer seulement quelques hectares.

La végétation et les cultures autour de la future bananeraie se dessèchent, les animaux sont contraints de migrer, le bétail peine à se nourrir... Cette situation a déjà poussé certaines familles à abandonner ou vendre à bas prix leurs terres, qui pourraient à terme être transformées en bananeraies...

"Les autorités devraient se préoccuper de cette hémorragie dans la zone humide, parce qu’une veine est rompue et que tout son corps est en train de se vider de son sang. Elle est sur le point de mourir."

Porte-parole du comité de défense de la zone humide

Des paysannes et des paysans mobilisé∙e∙s

Le 2 janvier 2022, les habitantes et habitants de la région ont alerté le Ministère de l’Environnement, qui leur a donné raison. Mais le drainage se poursuit ! Seul un classement de Las Garzas comme zone humide protégée par la convention internationale de Ramsar permettrait d'imposer la fin du drainage et la restauration de la zone humide...


Et c’est le gouvernement de l’Équateur qui peut accorder ce statut à Las Garzas.

Les effets du drainage sont encore réversibles : il est possible de restaurer le niveau et la qualité de l’eau, des sols et de la biodiversité... à condition de fermer très vite le canal de drainage ! Les habitant·e·s de la région font appel à nous pour appuyer leur demande auprès de la nouvelle Ministre de l'Environnement, avant qu’il ne soit trop tard.

Vous pouvez agir dès aujourd’hui ! 

Signez cette pétition et interpellez le gouvernement équatorien pour protéger la zone humide de Las Garzas.

 

 

LIRE LA LETTRE DE l'APPEL URGENT

Lettre de pétition

À l'attention de Mme Fritschi Naranjo Ministre de l’Environnement d’Équateur

Madame la Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de la Transition écologique,

Depuis près de deux ans, les zones humides de Las Garzas Grande et Aguacatal Las Garzas, dans la province de Los Rios, subissent un assèchement anormal, causé par des travaux de drainage agricole qui menacent leur existence même.
Or, cet écosystème est d’une importance capitale, non seulement parce qu’il abrite une faune et une flore exceptionnelles, mais aussi parce qu’il réduit les risques d’inondations et d’autres catastrophes entraînées par le réchauffement climatique, et parce que sa disparition priverait des centaines de familles de toute ressource.

Avec la Coordination de défense de l’eau pour la vie de la zone humide de Garzas Grande (CDAVHG), je vous prie instamment de procéder au classement Ramsar de cette zone humide exceptionnelle, et de prendre toutes les mesures nécessaires à sa préservation.

Dans cet espoir, je vous prie de croire en l’assurance de ma haute considération.